FRANS BONHOMME présente : Le chantier réseau AEP de Lisle-sur-Tarn (81)

 

FRANS BONHOMME présente :

Le chantier réseau AEP de Lisle-sur-Tarn (81)

Un chantier pour lequel la fonte Von Roll a été sélectionnée pour ses qualités de résistance et de longévité

 

Lisle-sur-Tarn, le 7 septembre 2017

FRANS BONHOMME, leader français du négoce de matériaux, présente le chantier réseau en adduction d’eau potable de la commune de Lisle-sur-Tarn. Un chantier pour lequel FRANS BONHOMME a préconisé et livré 2 500 m de tuyaux Von Roll DN 250, produit sélectionné pour ses hautes performances de résistance et de longévité.

LA PROBLEMATIQUE DU DONNEUR D’ORDRE

Le Syndicat des Eaux de la Moyenne Vallée du Tarn (SIAEP) est Maître d’Ouvrage sur ce chantier qui porte sur le renouvellement de la conduite en eau potable de la commune de Lisle-sur-Tarn sur une longueur totale de 4,5 km, en remplacement de la conduite d’eau ancienne qui présentait des fuites.

L’appel d’offres étant constitué de deux lots, Frans Bonhomme ayant remporté le lot 2 portant sur la réhabilitation d’une partie de la conduite sur un linéaire de 2,5 km.

Plusieurs solutions avaient été envisagées par le SIAEP. Le choix s’est finalement porté sur le tuyau en fonte Von Roll Ducpur DN 250 avec un revêtement intérieur polyuréthane 2100 ML préconisé et livré par Frans Bonhomme.

LA MISE EN ŒUVRE DU CHANTIER

Le chantier a débuté en avril pour se terminer fin juillet. La mise en œuvre n’a présenté aucune difficulté particulière, celle-ci ayant été facilitée par l’utilisation d’une trancheuse qui a permis de réaliser simultanément l’ouverture, la pose, le remblai et la finition.

Fin juillet, des essais ont été réalisés sur le réseau. Aucune fuite n’a été détectée et la résistance du produit a également été éprouvée.

«  Nous sommes très satisfaits des tests sur le percement et sur la résistance à l’arrachement du revêtement intérieur réalisés sur la fonte RonVoll. Ces tests démontrent clairement la qualité nettement supérieure de ce produit, qui répond en tous points à notre cahier des charges » déclare Jean Pagnucco, technicien du Syndicat des Eaux et responsable des travaux.

 

 

LES AVANTAGES DE LA SOLUTION RETENUE

« L’avantage du choix de la fonte avec un revêtement intérieur en polyuréthane est d’éviter le phénomène de perte de chlore qui se produit avec les autres types de revêtement. En effet, avec les revêtements classiques en ciment, on ne retrouve plus aucun résidu de chlore dans la conduite au bout d’un certain nombre de mètres ou de kilomètres. En fait, on soupçonne les revêtements ciment de consommer le chlore. Le choix d’une fonte avec revêtement intérieur polyuréthane permet d’éliminer un poste de chloration supplémentaire, ce qui est un avantage indéniable sur la qualité de l’eau et un gain économique certain » renchérit Jean Pagnucco.

La fonte Von Roll présente d’autres points forts :

  • La forte épaisseur de la fonte pour une durée de vie exceptionnelle,
  • Le revêtement intérieur insensible à la corrosion, inerte vis-à-vis du fluide et limitant l’encrassement,
  • Le calibrage sur toute la longueur du tuyau permettant une grande liberté de mise à longueur et limitant les chutes.

«  Nous sommes très satisfaits de nos relations avec Frans Bonhomme qui a su nous préconiser un produit très qualitatif. La livraison a été réalisée en temps et en heure, et aucun problème particulier n’a été signalé sur les pièces livrées sur ce chantier » se félicite Jean Pagnucco.

 

Fonte Von Roll

LES INTERVENANTS

  • Maître d’ouvrage : Syndicat des Eaux de la Moyenne Vallée du Tarn
  • Bureau d’études : Cabinet Arragon
  • Entreprise TP : Laclau Travaux Public
  • Fournisseur : VON ROLL
  • Distributeur : FRANS BONHOMME

 

A PROPOS DE FRANS BONHOMME

En 1935, M. Frans Bonhomme ouvre son premier négoce de matériaux à Tours. 20 ans plus tard, au hasard d’une visite de la foire de Milan, il découvre l’usage du plastique pour les tuyaux et les raccords. Les canalisations étaient alors exclusivement métalliques. La simplicité d’usage et les propriétés de ce nouveau matériau séduisent. Le succès est rapide.

Aujourd’hui, FRANS BONHOMME est leader français du négoce de matériaux, compte 2200 salariés et un réseau de 380 points de vente et ateliers.

Fort de son expérience, FRANS BONHOMME est en mesure de conseiller et d’accompagner l’ensemble des acteurs des TP sur des chantiers à forte technicité.

FRANS BONHOMME est le distributeur exclusif de la gamme Von Roll en France. La fiche technique du produit est disponible sur le site : www.fransbonhomme.fr

 

CONTACTS FRANS BONHOMME

. Xavier Poujol, Directeur Régional Sud-Ouest

Tél. : 06 80 30 73 93 – Email : poujol@fransbonhomme.fr

 

. Bernard Montserrat, Directeur des Ventes Grands Comptes Aude Tarn. Tél. : 06 20 26 82 99.

Email : bernard.montserrat@fransbonhomme.fr

 

. Frédéric Albert, Commercial Travaux Publics. Tél. : 06 10 76 81 16.

Email : frederic.albert@fransbonhomme.fr

 

CONTACT PRESSE

Emmanuelle Pangaud – Attachée de Presse – Agence Convergence

Tél. : 06 68 06 99 21. Email : vistapoint64@bbox.fr

Publicités

Le GIPSO, le Basque Health Cluster, le Cluster TIC Santé et la SODENA annoncent : Les 3èmes « Rencontres Industries Bio-Santé Nouvelle-Aquitaine/Euskadi/Navarre » le 29 juin à Bidart (64)

 

La 3ème édition d’un événement transfrontalier qui prend de l’ampleur

Le GIPSO, le Basque Health Cluster[1], le Cluster TIC Santé et la SODENA[2] co-organisent les 3èmes « Rencontres Industries Bio-Santé Nouvelle-Aquitaine/Euskadi/Navarre » sur le thème : « Innovation et projets industriels en santé : les clés du succès ».

Après les premiers contacts initiés en 2014 puis 2016, l’objectif des 3èmes Rencontres est de faire émerger des projets et des futures collaborations entre industriels et universitaires du secteur de la santé en Nouvelle-Aquitaine, Euskadi et Navarre, grâce à des présentations d’entreprises et de laboratoires et à l’organisation de RDV BtoB.

Pour cette 3ème édition, la nouveauté est l’intégration de la Navarre et le soutien apporté par la SODENA.

Les Rencontres s’adressent aux industriels, chercheurs, universitaires et acteurs de l’innovation dans le secteur de la santé en Nouvelle-Aquitaine, Euskadi et, pour la première fois cette année, en Navarre.

En effet, les 3èmes Rencontres bénéficient du soutien apporté par le Gouvernement de Navarre et son agence de développement, la SODENA.

Les Rencontres se tiendront le 29 juin prochain à l’ESTIA (Technopole Izarbel – Bidart).

Un événement soutenu par l’Université de Bordeaux, le Conseil régional Nouvelle-Aquitaine, l’Eurorégion Nouvelle-Aquitaine-Euskadi-Navarre, la fondation Euskampus, l’Agence de Développement et d’Innovation Nouvelle-Aquitaine, la Chambre de Commerce transfrontalière Bihartean et leurs homologues politiques et universitaires d’Euskadi et de Navarre.

L’ESTIA (Ecole Supérieure des Technologies Industrielles Avancées), école d’ingénieurs qui repose sur un partenariat universitaire national et international (Grande-Bretagne, Espagne), apporte son soutien logistique en accueillant l’événement.


Plus de 150 personnes attendues

Cette journée fait suite à la 1ère édition qui s’est tenue le 12 juin 2014 à Bidart, puis à celle du 11 février 2016 organisée à San Sébastian (Euskadi). Les précédentes éditions ont remporté un vif succès auprès de la profession, réunissant entre 120 et 150 acteurs de la santé.

En 2016, les participants étaient majoritairement des industriels (39%), des centres technologiques et laboratoires de recherche (27%), des institutionnels (13%), des universitaires (10%) et autres profils (10%). A noter une juste répartition à 50/50 entre les participants Français et Espagnols.

Pour cette 3ème édition, plus de 150 personnes sont attendues, représentant les différentes filières de la santé en Nouvelle-Aquitaine, Euskadi et Navarre : santé, pharmacie, maladies chroniques, TIC santé, cosmétique, nutrition, dispositifs médicaux…

Une journée de présentations d’entreprises et de rendez-vous BtoB

La journée est rythmée par des présentations « flash » d’industriels et de chercheurs, et des retours d’expérience avec des exemples de projets transfrontaliers réussis.

L’objectif des Rencontres est d’impulser des collaborations transfrontalières entre industriels et laboratoires du secteur de la santé sur les trois territoires. C’est pourquoi, la place consacrée aux rendez-vous BtoB est prépondérante. C’est ainsi qu’en 2016, une trentaine de RDV ont été organisés, permettant d’initier des premiers contacts fructueux.

Les temps forts de la journée 

Les présentations flash :

34 entreprises et unités de recherche publique se présentent :

  • En Nouvelle-Aquitaine : Laboratoire Renaudin (Itxassou), Cap Ingelec (Saint-Jean-d’Illac), Laboratoires Pierre Fabre, Bertin Pharma (Artigues), itwel (Bordeaux), Recipharm (Pessac), Aqsitania sas (Talence), Nutri Brain- Nutri Neuro (Bordeaux), Unither Developpement (Le Haillan), Symbio-System (Cenon), Ehtrace (Pessac), Monali (Bayonne).
  • En Euskadi: Praxis Pharmaceutical (Minano), Onkologikoa (San Sebastian), Ikerlat (Lasarte Orio), Biobide (San Sébastian), owl (Orio), Microliquid (Arrasate), UPV/EHU (Bilbao),  Roxall (Zamudio), Medical Technology Corner (San Sebastien),  Init Health SL (Bilbao), IK4 (Zamudio).
  • En Navarre: Idifarma (Noain), Ojer Pharma (Pampelune), Epical (Pampelune), Ikan (Pampelune), Eversens (Noain),  Movalsys (Pampelune), Tedcas (Pampelune), Pharmamodelling (Noain), Bionanoplus (Noain), 3p Biopharmaceuticals (Noain), Albyn Medical (Cordovilla).

Présentations de projets réussis de collaborations transfrontalières :

Le projet ICT4SILVER présenté par le Cluster TIC Santé et deux partenaires espagnols : Tecnalia et Gaia.

Lancé en octobre 2016, cet appel à projet européen a pour ambition d’accompagner la mise sur le marché de technologies répondant à des besoins concrets de la Silver Economie sur le territoire SUDOE (Sud-Ouest Européen).

Le projet va croiser les besoins exprimés dans les 5 grands champs d’application de la Silver Economie : Santé et médico-social ; Autonomie et maintien à domicile ; Habitat et urbanisme ; Transport et mobilité ; Prévention du vieillissement, avec le potentiel d’innovation apporté par les technologies numériques (capteurs, solutions logicielles, big data, internet des objets…).

ICT4SILVER propose ainsi d’accompagner une trentaine de PME du Sud-Ouest européen pour les aider à accélérer la mise sur le marché de produits et/ou services innovants intégrant les technologies TIC dans leurs applications.

Chaque partenaire apporte ses compétences et une expertise utile à la bonne exécution du projet. Ainsi, Tecnalia partagera sa méthodologie de test de solutions en living lab et Gaia apportera sa méthodologie d’innovation collaborative appliquée à la santé. Au total, 9 partenaires Français, Espagnols et Portugais sont impliqués dans ce projet qui bénéficie d’un financement INTERREG SUDOE.

Le projet « Hyperthermia of tumor microenvironnement for therapeutic purpose » présenté par le Dr Franck Couillaud, Directeur de Recherche CNRS de l’Université de Bordeaux.

L’hyperthermie locale est une méthode attractive pour le traitement du cancer non seulement pour la destruction de la tumeur (thermo-ablation), mais aussi pour induire des modifications au niveau du microenvironnement tumoral (thermo-modulation).

Plusieurs équipes de recherche de Nouvelle-Aquitaine et d’Euskadi /Navarre sont impliquées dans des projets d’hyperthermie magnétique et, ensemble, leur savoir-faire couvre l’intégralité des compétences requises dans le domaine de l’hyperthermie magnétique, allant des aspects les plus fondamentaux jusqu’aux applications cliniques, y compris la physique, l’instrumentation, la chimie, l’imagerie et la biologie.

Le projet « Health LSR : Opportunités offertes par le silicone liquide dans les applications santé ».

Health LSR est un programme pour développer des applications Silicone liquide dans le secteur de la santé, financé par les fonds INTERREG Poctefa. Il s’agit d’un projet porté par la CCI transfrontalière Bihartean, le Centre technologique Leartiker, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour,  la SODENA et la Clinique universitaire de Navarre.

L’objectif principal est de développer des activités innovantes transfrontalières dans le secteur de la santé en favorisant l’ouverture du secteur au Silicone Liquide. Ce Silicone présente des caractéristiques très intéressantes notamment pour les dispositifs médicaux. En partant des usages professionnels, les partenaires du programme se sont engagés à développer 5 innovations sur la période 2016-2019.

Le projet de « Collaboration entre la Nouvelle-Aquitaine et l’Euskadi dans le cadre de la chronicité ».

Le projet Chronicity Valley porte sur le développement d’une coopération renforcée entre la Nouvelle-Aquitaine et l’Euskadi sur l’innovation organisationnelle et technologique autour de la prise en charge des maladies chroniques et du « healthy aging ». Ce thème, volontairement large, permet d’embrasser des domaines de recherche et de prise en charge très variés : les maladies chroniques évidemment (dont le cancer), mais également le vieillissement/dépendance, les maladies neurodégénératives, la nutrition ou encore la santé mentale.

Ce projet s’inscrit dans la lignée d’une coopération euro-régionale initiée en 2013 avec la préparation du projet LifeKIC porté par les exécutifs régionaux. Afin d’amorcer la dynamique transfrontalière opérationnelle, l’Université de Bordeaux et la Fondation basque pour l’innovation et la recherche en santé (Bioef) ont été conjointement porteurs d’une première phase d’expérimentation de 18 mois, qui s’achève en juin 2017.

Informations pratiques :

. Lieu : ESTIA – Technopole Izarbel – 64210 Bidart

. Date : jeudi 29 juin 2017 à partir de 9h.

. Traductions simultanées Espagnol-Français et Français-Espagnol.

. Accès payant sur inscription préalable auprès du GIPSO :

Site : http://www.gipso.org/evenement/rencontres-aquitaine-euskadi/

. RDV BtoB : La plateforme de prise de RDV est ouverte, elle est accessible aux entreprises et laboratoires préalablement inscrits.

. Demande d’accréditation pour les journalistes : Emmanuelle Pangaud – vistapoint64@bbox.fr Tél. : (+33) 668 069 921

Contacts :

GIPSO :

Nathalie Simonin. Email : n.simonin@gipso.org  – Tél : (+33) 556 113 215 – Mob : (+33) 611 393 590

Paco Duboscq. Email : paco.duboscq@sfr.fr – Mob. : (+33) 603 845 494

Basque Health Cluster :

Maria Pascual-de-Zulueta. Email : maria@basquehealthcluster.org – Tél. : (+34) 644 845 644

Cluster TIC Santé Aquitain :

Johanna Izotte. Email : contact@cluster-tic-sante-aquitain.com  –  Tél. : (+33) 557 570 498

SODENA :

Lore Inarrea. Email : linarrea@sodena.com. Tél. : (+34) 848 42 19 68

[1] Le « Basque Biocluster » est devenu le 13 janvier 2017 le « Basque Health Cluster » qui regroupe sur le territoire d’Euskadi l’ex-Basque BioCluster et toutes les filières santé.

[2] SODENA : Sociedad de desarrollo de Navarra.

FRANS BONHOMME présente : Le chantier AEP de la ZAC du Fleury à Castelsarrasin (82)

FRANS BONHOMME présente : Le chantier AEP de la ZAC du Fleury à Castelsarrasin (82). Un chantier pour lequel une solution remarquable de livraison de tubes PE sur touret a été préconisée.

Castelsarrasin, le 29 mai 2017

FRANS BONHOMME, leader français du négoce de matériaux, présente le chantier réseau en adduction d’eau potable de la ZAC du Fleury à Castelsarrasin en Tarn-et-Garonne. Un chantier sur lequel FRANS BONHOMME a préconisé la livraison d’un tube PEHD D160 roulé sur un touret de 500ml, une solution inédite jusqu’alors !

Chantier Frans Bonhomme

LA PROBLEMATIQUE DU DONNEUR D’ORDRE

La Communauté de Communes Terres des Confluences est Maître d’Ouvrage sur ce chantier qui porte sur l’aménagement de la ZAC du Fleury avec la construction du nouveau centre de secours intercommunal SDIS. L’aménagement de la zone comprend la création d’un giratoire afin de répondre aux besoins du futur centre de secours, mais aussi pour sécuriser les trajets du personnel communautaire dont les locaux sont situés à proximité du SDIS.

Il s’agit d’un chantier réseau en tranchée commune qui comprend l’adduction d’eau potable, mais aussi les réseaux secs (gaz, électricité, Télécom). Le chantier a débuté à la mi-février et devrait se terminer en août.

En ce qui concerne le réseau AEP, la contrainte principale imposée par le Maître d’Ouvrage était de faire passer le réseau sous le nouveau giratoire et ce, sans aucun raccord, ce qui représente 80 m de tuyau en un seul tenant.

LA SOLUTION RETENUE

Au départ, la solution envisagée était de contourner le giratoire et de réaliser l’ensemble du réseau en utilisant des tuyaux fonte barres rigides de 6ml.

La solution préconisée par FRANS BONHOMME, en concertation avec EUROVIA, a été toute autre. EUROVIA a proposé au Maître d’Ouvrage de réaliser un fourreau sous le futur giratoire et d’y faire passer un tuyau d’un seul tenant.

Pour ce chantier, FRANS BONHOMME a livré un tube PEHD de diamètre 160 de 500 ml installé sur un touret. Ce tube a été déroulé à l’aide d’une pelle mécanique sur une longueur totale de 250 m.

Il a été posé sous le giratoire d’un seul tenant, sans aucune pièce de raccordement, tel que souhaité par le donneur d’ordre.

Selon Cédric Miniotti, Directeur des Ventes Grands Comptes chez FRANS BONHOMME : « Ce qui est remarquable sur ce chantier, c’est l’utilisation d’un touret posé sur une remorque sur lequel a été roulé 500 m de tuyau PE de diamètre 160. C’est très rare d’avoir du PE de ce diamètre sur un touret, c’est une première sur ce secteur géographique ! »

LES AVANTAGES DE LA SOLUTION RETENUE

La solution de tube PE d’un seul tenant présente l’avantage de ne pas avoir de raccords, il n’y a donc aucun risque de fuite. C’est une grande sécurité pour le donneur d’ordre.

C’est aussi une solution qui préserve l’environnement puisqu’aucune intervention de réparation ne sera nécessaire.

Par ailleurs, sa mise en œuvre a été très rapide, il a suffi de dérouler la longueur de tuyau souhaitée à partir du touret.

Vincent Tournié, Conducteur de travaux chez EUROVIA déclare : « Par rapport au phasage du chantier, cette solution nous a permis de travailler le moins longtemps possible à proximité de la chaussée. De plus, ce choix nous a permis d’éviter la co-activité sur le chantier avec l’entreprise en charge de la construction du rond-point. Enfin, nous avons été en mesure de répondre à la contrainte imposée par le Maître d’Ouvrage, à savoir de passer le réseau AEP sous le giratoire à l’aide d’un tube en un seul tenant. »

A propos des relations avec FRANS BONHOMME : « Techniquement, les solutions préconisées par FRANS BONHOMME sont toujours très intéressantes, sur ce chantier comme sur d’autres. Sur le plan commercial, en termes de timing et de réactivité en phase de négociation, l’équipe est toujours présente en temps et en heure. Et sur le plan de la compétitivité, j’obtiens toujours des offres très bien placées. »

Chantier Frans Bonhomme

LES INTERVENANTS

  • Maître d’ouvrage : Communauté de Communes Terres des Confluences
  • Maître d’œuvre : ARTELIA
  • Assistance MO : SEM 47
  • Entreprise TP : EUROVIA / Co-traitant : MALET
  • Fournisseur : CANAPLAST
  • Distributeur : FRANS BONHOMME

A PROPOS DE FRANS BONHOMME

En 1935, M. Frans Bonhomme ouvre son premier négoce de matériaux à Tours. 20 ans plus tard, au hasard d’une visite de la foire de Milan, il découvre l’usage du plastique pour les tuyaux et les raccords. Les canalisations étaient alors exclusivement métalliques. La simplicité d’usage et les propriétés de ce nouveau matériau séduisent. Le succès est rapide.

Aujourd’hui, FRANS BONHOMME est leader français du négoce de matériaux, compte 2200 salariés et un réseau de 380 points de vente et ateliers.

Fort de son expérience, FRANS BONHOMME est en mesure de conseiller et d’accompagner l’ensemble des acteurs des TP sur des chantiers à forte technicité.

Pour toute information : www.fransbonhomme.fr

CONTACTS FRANS BONHOMME

. Xavier Poujol, Directeur Régional Sud-Ouest – Tél. : 06 80 30 73 93

Email : poujol@fransbonhomme.fr

. Cédric Miniotti, Directeur des Ventes Grands Comptes Territoire Val de Garonne – Gers

Tél. : 06 87 71 38 62 – email : cedric.miniotti@fransbonhomme.fr

Avantage Aquitaine annonce : la 12ème édition du Congrès IGPSC Ingénierie Grands Projets et Systèmes Complexes les 26 et 27 juin à Arcachon

Avantage Aquitaine annonce : La 12ème édition du Congrès IGPSC – Ingénierie Grands Projets et Systèmes Complexes – 26 & 27 juin 2017 au Palais des Congrès d’Arcachon

Arcachon, le 18 mai 2017

Après le succès de la 11ème édition qui a réuni 120 participants en juin 2016, Avantage Aquitaine annonce la 12ème édition du Congrès annuel « IGPSC » qui se tiendra les 26 et 27 juin prochain à Arcachon.

Jean-Pierre Rapin, Président du Comité de Programme, ainsi que les sociétés et organismes partenaires de l’événement : AIRBUS SAFRAN Launchers, ARTELIA, ASSYSTEM, CEA, CNAM, CNIM, DCNS, EGIS, ESI Group, INGEROP, SETEC et TECHNIP auront le plaisir d’accueillir les congressistes, toujours sur le très beau site du Palais des Congrès à Arcachon.

Un Congrès de référence dans le monde de l’Ingénierie en France

Créé en 2006, le Congrès IGPSC réunit à chaque édition entre 100 et 120 participants, en progression constante ces 5 dernières années.

Il s’adresse aux directeurs, chefs de projet, chefs d’entreprise, responsables commerciaux, ingénieurs qui exercent dans l’ingénierie et la conduite de projets industriels, techniques et scientifiques, au sein de grands groupes industriels, mais aussi de PME/PMI et start-ups. Il est également ouvert aux universitaires et chercheurs.

L’objectif du Congrès est de créer un événement qui permette à des industriels et des universitaires de différents secteurs d’activité de se rencontrer pour échanger sur des thématiques communes afin de partager leur expérience.

A chaque édition, les domaines abordés sont multiples : nucléaire, transports, génie civil, défense, espace, aménagement de la cité, offshore, sciences, industrie, infrastructures, exploitation des ressources naturelles, cyber sécurité, environnement et développement durable… permettant à chacun de s’enrichir de pratiques validées sur des problématiques transversales, bénéficiant ainsi d’un véritable « benchmark ».

Au programme de la 12ème édition

Les conférences portent sur les réalisations, l’état des pratiques, les méthodologies, les outils, l’innovation dans la maîtrise et la conduite de projets, avec un accent particulier sur les retours d’expérience et la place de l’humain dans l’organisation.

En effet, les volets techniques et humains sont développés avec la même intensité. Avec les thèmes consacrés au pilotage et à l’adaptation aux changements, la conduite des collaborateurs vers la réussite prend toute sa place.

Cette année, le Comité de Programme a retenu une vingtaine d’interventions d’experts sur les grandes thématiques suivantes :

  • La nouvelle gouvernance des projets,
  • La gestion de projet à l’international,
  • Les relations MOA, MOE et entreprises,
  • Les grands projets Espace et Défense,
  • Le numérique au service de l’Ingénierie,
  • Les grands projets Environnement et Développement Durable.

9 sessions, 22 interventions, 1 table-ronde et 1 grand témoin

Plusieurs temps forts vont rythmer le Congrès IGPSC :

  • La table-ronde « De l’évolution des attentes d’un maître d’ouvrage » :

La table-ronde sera animée par Jean-Michel Rivalland, SETEC en présence de trois donneurs d’ordre : Robert Pays d’EDF, Jacques Bertrand du CNES et Gilles Fonblanc d’ASL. Leurs sociétés ont vocation, au travers de projets complexes, à contractualiser des prestations d’ingénierie, de fournitures et de travaux, dans différents métiers : process, équipements, génie civil… Les intervenants exposeront leur méthodologie quant au développement de projets nouveaux, et aborderont les relations entre MOA, MOE et les entreprises en termes de responsabilité vis-à-vis du programme technique, mais aussi en termes de coûts et de délais. Ils exposeront les évolutions constatées au sein de leurs procédures engendrées par des éléments extérieurs, tels que le BIM qui a un impact certain dans la « gestion des interfaces ».  Enfin, ils exprimeront leurs attentes en tant que donneurs d’ordre vis-à-vis de leurs différents partenaires dans la réalisation de Grands Projets Complexes multi-métiers.

  • Alan Roura sera le Grand Témoin :

A 24 ans, le jeune Suisse natif de Genève a déjà plus d’un tour du monde en milles nautiques à son palmarès. À deux ans, il emménage avec sa famille sur un bateau à moteur au Port Noir de Genève. En 2001, c’est sur un voilier, la Ludmilla, qu’ils partent en voyage autour du monde, pendant onze ans. À 13 ans, Alan arrête sa scolarisation pour aller travailler avec son père et acheter son premier bateau : un Mini 6.50 qu’il rénove entièrement. À 20 ans, il entame sa carrière de coureur au large en terminant 11ème de la Mini Transat 2013. À 21, il prend le départ de la Route du Rhum 2014 et à 22, termine 10ème de la Transat Jacques Vabre 2015. En 2016, à 23 ans, il devient le plus jeune navigateur à participer au Vendée Globe, course à la voile autour du monde en solitaire, qu’il termine en 12ème position à bord d’un des bateaux les plus anciens de la flotte.

Alan se réjouit de participer à la 12ème édition du Congrès Ingénierie Grands Projets grâce auquel il pourra partager son expérience autour du monde mais aussi à propos de l’élaboration d’un si grand projet en moins d’un an. Et d’en faire les parallèles avec ses futures – plus grandes – ambitions.

  • Exposés théoriques et retours d’expérience :

La 1ère session intitulée « Echauffement académique » verra se succéder les exposés théoriques de chercheurs universitaires de très haut niveau de l’ENS et l’ECP, dont celle de Stephan Fauve de l’ENS Paris.

Lors de la session suivante « Essais et mise en service », les intervenants partageront leur expérience sur deux sujets concrets, l’un portant sur le Métro de Lille, l’autre sur le béton du réacteur RJH à Cadarache.

La session 3 « Vers une nouvelle gouvernance des projets » abordera – pour la première fois – la question du financement des projets, avec un exposé de la Caisse des Dépôts et Consignations sur les attentes des investisseurs.

La session suivante traitera de la « Gestion de projet ou Project management » sous l’angle international avec, notamment, un exposé établissant des comparaisons entre deux grands projets : le métro de Riyadh versus le Grand Paris Express.

Les sessions 6 et 9 vont traiter des Grands Projets dans les domaines « Espace et Défense » et « Environnement et Développement Durable ». Ces sessions verront se succéder de nombreuses présentations de projets d’actualité dans le domaine de l’espace (Space plane, Ariane 6), des énergies marines renouvelables, des projets d’avenir innovants tels que le Stratobus, ainsi que le projet porté par une start-up (dirigeable de transport de charges lourdes)…

Enfin, une session intitulée « Ingénierie N.0 » sera consacrée au numérique avec des exposés sur la cyber sécurité, la modélisation et la transition numérique vue des RH.

Cf Ci-joint le programme détaillé des conférences.

Informations pratiques :

.Lieu : Palais des Congrès d’Arcachon.

.Date : 26 et 27 juin 2017.

.Inscriptions en ligne : http://www.avantage-aquitaine.com

.Contact organisateur : Avantage Aquitaine – Jean-François Belon – Tél. : 06 81 42 23 95 – Email : jfb@avantage-aquitaine.com

.Contact Presse : Emmanuelle Pangaud – Tél. : 09 82 40 11 63 –  Mob. : 06 68 06 99 21 – Email : vistapoint64@bbox.fr

 


A propos d’Avantage Aquitaine

Depuis 12 ans, Avantage Aquitaine propose et organise des Congrès techniques et scientifiques destinés au milieu industriel et au monde de la recherche. Ses domaines d’intervention couvrent les domaines suivants :

  • L’Ingénierie avec le Congrès « Ingénierie Grands Projets et Systèmes Complexes » organisé chaque année depuis 12 ans.
  • L’Aéronautique et le Spatial avec les Congrès « Rentrée atmosphérique » organisé tous les deux ans (dernière et 5ème édition : 18-20 mai 2015) et « Tourisme spatial » (dernière édition en 2011).
  • Les Matériaux Composites de haute performance avec le Congrès « International Carbon Composite Conference : IC3 » organisé tous les deux ans (prochaine et 6ème édition : 4-6 juin 2018) et « Dynamique des Matériaux Composites : DYNACOMP » (dernière édition en 2012).

 

Pour toute information, consultez : www.avantage-aquitaine.com

Suivez l’actualité du Congrès IGPSC :  Page « Avantage Aquitaine » sur LinkedIn et sur Twitter : @IGPSC2017 #IGPSC2017

 

CHIA DE FRANCE : naissance d’une filière à haute valeur ajoutée

 

CHIA DE FRANCE

Après 10 ans de sélection généalogique la société PANAM a mis au point ORURO®, variété précoce de graine de chia protégée auprès de l’INOV (Instance Nationale des Obtentions Végétales). Elle vient d’obtenir le sésame pour sa mise en marché sur le territoire Européen. Concentrée en Omega-3, ORURO® est cultivable dans nos régions tempérées. C’est une première mondiale !

Le lancement officiel de la filière «  CHIA DE FRANCE » est organisé le 27 juin à Paris à la Cité Universitaire.

Culture historique des régions tropicales et subtropicales, disparue depuis près de 500 ans,  la graine de chia (prononcer « t’chia ») concentre une haute valeur nutritionnelle, et notamment une exceptionnelle teneur en Omega-3, un acide gras essentiel trop rare dans l’alimentation occidentale.

Les perspectives sont grandes pour ORURO® et sa filière CHIA DE FRANCE, sur un marché européen en plein essor qui concentrait en 2016 le quart de la demande mondiale* en graines de chia.

Alternative aux productions d’Amérique centrale importées jusqu’à présent, la filière CHIA DE FRANCE permet de réduire les émissions de carbone. Une filière de proximité mais aussi raisonnée et garante de traçabilité et de sécurité, du producteur au consommateur.

Pour l’acheteur, cette filière française représente une garantie de stabilité des prix et des temps de livraison pour l’approvisionnement d’un produit stable et homogène, répondant à un cahier des charges précis et disposant des autorisations européennes pour la consommation.

Pour le producteur – ils sont déjà une centaine partout en France – la filière CHIA DE FRANCE garantit des contrats avec les acheteurs, avec l’opportunité de planifier l’activité et d’assurer une rémunération juste et pérenne. La chia ORURO® sera cultivée selon les méthodes d’une l’agriculture durable, ainsi qu’en culture biologique.

Exceptionnellement riche en Oméga-3, acide gras essentiel, cette graine est malheureusement encore peu connue  du grand public.

Graine de CHIA

La chia est la source végétale la plus concentrée au monde en Oméga-3, acide gras essentiel pour lequel les européens présentent d’importantes carences (une consommation journalière inférieure a 1 g pour 2 à 3 g recommandés).  Les Oméga 3 sont intégrés à la membrane des neurones et contribuent à la bonne communication des synapses. Les carences en Oméga 3 sont donc particulièrement graves en période périnatale, pour les mamans et leurs bébés, ainsi que pour  les jeunes en croissance. A l’âge adulte, cette carence se traduit par des problèmes neurologiques chroniques, troubles du comportement, dépressions, et après 60 ans par des maladies neurologiques en fortes progressions comme Alzheimer ou Parkinson.

10 g de chia par jour permettent de couvrir 100 % des besoins journaliers et ramènent  le ratio Omega6/Omega3 en dessous de 4.

Enfin, l’action la plus connue des Oméga 3 est la réduction des risques de maladies cardiovasculaires.

Outre sa teneur hors du commun en Oméga-3, la chia contient fibres, protéines, vitamines B et E, calcium et antioxydants. Un concentré nutritionnel unique, sans gluten, qui fait de la chia le « super aliment » ou « alicament ». Ses propriétés mucilagineuses en font aussi un excellent coupe-faim.

Les graines de chia peuvent être ajoutées tel quel dans l’alimentation quotidienne ; plats, boissons, yaourts et sauces, mais aussi dans les céréales du petit déjeuner, barres énergétiques, plats, desserts, etc. Elle peut être pressée à froid et utilisée  en huile  et en tourteau. Le potentiel d’innovation est important dans l’agro-alimentaire, la parapharmacie et la cosmétique.

La mission de la filière « CHIA DE FRANCE » sera de faire connaitre aux consommateurs  les  vertus de cette petite graine venue du fond des âges, afin d’agir ensemble  pour corriger une carence qui nous détruit. La filière proposera un étiquetage sur l’apport journalier recommandé en Oméga-3.

* Soit 20 000 tonnes / an (source FAO)

Contact Presse :

PANGAUD Emmanuelle, Attachée de Presse / Attachée de Communication

Courriel : vistapoint64@bbox.fr – Tél. : + 33 (0)9 82 40 11 63 – Mob : + 33 (0)6 68 06 99 21

Après une première levée de fonds de 105 000 €, SELF&consult accélère son développement en France.

 

 

Pionnière du mouvement de digitalisation du secteur du conseil (1% du PIB français, plus de 200 milliards d’euros à l’échelle mondiale), la start-up SELF&consult vient de boucler un tour de table de 80 000 € en Love Money et obtient le soutien de BPI France avec une Bourse FrenchTech de 25 000 €.

SELF&consult démocratise le métier du consulting et le rend accessible aux start-ups, TPE et PME. Comment ? En développant des selforiels® en ligne qui permettent aux entreprises d’être leur propre consultant sur un maximum de sujets.

Un sujet, une plateforme dédiée. SELF&consult a démarré en novembre dernier avec la plateforme SELF&innov et un premier lot de selforiels® et de services d’experts à la carte dédiés à l’obtention et à la sécurisation des aides que sont le CIR, le CII et le statut de JEI. Cette première levée de fonds va permettre d’intensifier la dynamique de croissance : intensification de l’effort en commercial et en communication, renforcement de l’équipe et développement de nouveaux selforiels® sur la plateforme SELF&innov. La prochaine levée de fonds, d’un million d’euros, est programmée début 2018. SELF&consult déploiera alors le modèle de plateformes à d’autres univers du conseil et à d’autres pays.

La puissance des selforiels®

En moins de 5 mois, le cap des 1 000 selforiels® réalisés sur la plateforme SELF&innov a été largement dépassé. Ces parcours didactiques en ligne permettent aux entreprises de réaliser elles-mêmes un maximum de démarches relatives aux dispositifs fiscaux (CIR, CII, JEI) : test d’éligibilité, estimation des sommes en jeu, CERFA pré-rempli, dossier justificatif. Mais SELF&innov ne s’arrête pas là !

Pour garantir à ses clients une offre complète et unique sur le marché, la plateforme accueille en avril un nouveau selforiel® : il s’agit d’un MOOC combiné à un outil de prise de notes guidée, pour rédiger soi-même efficacement le dossier technique justificatif des demandes de CIR et CII.

Comme pour les offres existantes, ce selforiel® est proposé suivant deux formules : « 100% SELF » et « SELF&secure » comprenant une revue d’expert et du support illimité, pour moins de 1000 euros. Désormais, les quelques 14 000 PME françaises bénéficiaires du CIR pourront produire facilement le document qui leur permettra de convaincre l’Administration dès les premiers échanges de courriers.

Une équipe et une présence qui se renforce

SELF&consult compte aujourd’hui une équipe de 10 personnes, combinant développeurs informatiques, marketeurs et consultants-experts en innovation : à Bordeaux, Paris, Toulouse et Montpellier. Dans les 9 prochains mois, la start-up prévoit de doubler ses effectifs.

A propos

La start-up SELF&consult est une SAS, créée en mars 2016 à Bordeaux. Sa vocation : démocratiser l’accès de toutes les entreprises aux savoir-faire des consultants. Pour toute information : www.self-consult.fr et http://www.self-innov.fr

Contact presse

Emmanuelle Pangaud – Attachée de Presse – 09 82 40 11 63 – 06 68 06 99 21 – vistapoint64@bbox.fr

Contact SELF&consult

Matthieu Bacquin – Président, co-fondateur – 09 72 60 00 33 – 06 63 70 51 45 – mbacquin@self-consult.fr

Frans Bonhomme présente le chantier arrosage du club hippique de Pibrac en haute-Garonne

FRANS BONHOMME, leader français du négoce de matériaux, présente le chantier arrosage du club hippique de Pibrac en Haute-Garonne. Un chantier sur lequel Frans Bonhomme apporte une solution globale : de l’étude technique préalable, la livraison des produits et matériels, ainsi que le suivi du chantier jusqu’à son démarrage.

 

Club hippique de Pibrac

 

UN MARCHE PORTEUR SUR LEQUEL FRANS BONHOMME APPORTE UNE SOLUTION GLOBALE

Selon Claude Pujol, Ingénieur d’Affaires Arrosage chez Frans Bonhomme, le marché de l’arrosage des centres équestres est porteur : « Ces dernières années, nous avons développé une solide expertise dans les systèmes d’arrosage des centres équestres équipés notamment de sables fibrés, avec une dizaine d’installations de ce type dans le Sud-Ouest. Frans Bonhomme est l’un des rares prestataires sur le marché à proposer une solution globale : nous  apportons aux clubs hippiques notre savoir-faire technique, nous assurons la livraison de produits et matériels performants, ainsi que le suivi de chantier jusqu’à la mise en service de l’installation. Cet accompagnement de A à Z est très apprécié sur un marché en plein développement ».

 

LA PROBLEMATIQUE DU CLUB HIPPIQUE DE PIBRAC

Le club hippique de Pibrac dispose de deux carrières de 45m x 80m pour le travail quotidien des chevaux, le dressage et les compétitions. L’une de ces carrières est recouverte d’un sable fibré : c’est une texture de sable idéal pour les chevaux qui  présente l’avantage d’éviter les blessures. Néanmoins, ce sable présente la particularité d’être très sec et très volatile, créant de la poussière gênante pour les chevaux et les cavaliers. Il est donc important de l’entretenir en le maintenant  humide afin qu’il reste homogène et que les carrières soient praticables. Pour cela, il faut procéder à un arrosage quotidien, bien dosé et uniforme sur toute la surface des carrières.

Précédemment, l’arrosage était réalisé à l’aide d’une citerne à eau tirée par un tracteur. Aucun réglage n’était possible et beaucoup d’eau était gaspillée.

 

DESCRIPTIF DU CHANTIER

Frans Bonhomme a réalisé l’étude technique préalable qui porte sur la station de pompage, le réseau hydraulique et la partie armoire électrique avec la mise en place d’un programmateur.

Le chantier est réalisé par Thierry Llorca, installateur. Il comprend plusieurs éléments : d’une part, il s’agit d’installer une bâche de reprise souple de 120 m3 qui sera alimentée en eau naturelle provenant du puit artésien existant.  D’autre part, grâce une station de pompage  d’un débit de 18m3/h, l’eau est envoyée via tout un réseau de tuyaux PE  vers 12 canons situés en périphérie des carrières.

Des programmateurs sont installés pour gérer automatiquement les temps d’utilisation de chaque canon afin d’arroser de manière uniforme chaque carrière et assurer ainsi un sol de qualité.

Bâche de reprise souple

 

LA SOLUTION RETENUE

* Tubes PE diamètre 63 cm reliés par manchons thermosoudés.

* Bâche de reprise souple 120 m3 Citerneo.

* Station de pompage de 7,5kw, débit 18 m3/h Jetly.

* 12 arroseurs Rain Bird.

 

LES AVANTAGES DE LA SOLUTION RETENUE

Selon Géraldine Martres, Présidente de l’Association du Club Hippique de Pibrac : « Ce nouveau système d’arrosage va permettre d’obtenir un sol toujours humidifié, ce qui est parfait pour l’entretien des carrières. Le maintien d’une bonne qualité de sol est primordial pour le confort des chevaux en termes d’impact sur le sol, et surtout cela va limiter la poussière. De plus, cet arrosage maîtrisé et régulier va nous permettre de réaliser d’importantes économies d’eau ».

« Nous sommes très satisfaits de nos relations avec Frans Bonhomme. Tout d’abord, l’étude technique préalable réalisée par Claude Pujol  est très pertinente. Ensuite, l’équipe est toujours disponible, elle est venue plusieurs fois sur place pour assurer la coordination du chantier entre les différents artisans et donner des conseils. L’équipe est avec nous à chaque étape du chantier, c’est très appréciable ! »

 

LES INTERVENANTS

. Donneur d’ordre : Association Club Hippique de Pibrac

. Aide à l’étude : Frans Bonhomme

. Installateur : Thierry Llorca

. Fournisseur produit : Rain Bird, Jetly, Citerneo

. Distributeur : Frans Bonhomme

 

A PROPOS DE FRANS BONHOMME

En 1935, M. Frans Bonhomme ouvre son premier négoce de matériaux à Tours. 20 ans plus tard, au hasard d’une visite de la foire de Milan, il découvre l’usage du plastique pour les tuyaux et les raccords. Les canalisations étaient alors exclusivement métalliques. La simplicité d’usage et les propriétés de ce nouveau matériau séduisent. Le succès est rapide.

Aujourd’hui, Frans Bonhomme est leader français du négoce de matériaux, compte 2200 salariés et un réseau de 380 points de vente et ateliers.

Fort de son expérience, Frans Bonhomme est en mesure de conseiller et d’accompagner l’ensemble des acteurs des TP sur des chantiers à forte technicité.

Pour toute information : www.fransbonhomme.fr

 

CONTACTS FRANS BONHOMME

. Xavier Poujol, Directeur Régional Sud-Ouest

Tél. : 06 80 30 73 93 -Email : poujol@fransbonhomme.fr

. Claude Pujol, Ingénieur d’Affaires Arrosage

Tél. : 06 10 76 81 13 -Email : cpujol@fransbonhomme.fr

 

CONTACT PRESSE

Emmanuelle Pangaud, agence Convergence

Tél. : 06 68 06 99 21 – Email : vistapoint64@bbox.fr