Anthony BLEUZE, élu Président de l’antic Pays Basque

4568 portraits élus conseil municipal _06/04/14

Un nouveau Président pour l’antic Pays Basque

A l’occasion de son Conseil d’Administration qui s’est tenu ce mercredi 21 mai, certains membres du bureau de l’association antic Pays Basque ont été renouvelés.

C’est ainsi qu’Anthony BLEUZE, 36 ans, 2ème adjoint de la Mairie d’Anglet délégué au Tourisme, à la communication institutionnelle et aux TIC ainsi qu’à l’animation de la ville, 9ème Vice-président de l’Agglomération Côte basque – Adour, délégué au Numérique et Systèmes d’information, a été élu Président de l’antic Pays Basque à l’unanimité, en remplacement de Guy MONDORGE.

Composition du nouveau bureau de l’antic Pays Basque au 21 mai :

* Président : Anthony BLEUZE, 9ème Vice-président de l’ACBA, délégué au Numérique et Systèmes d’information, 2ème adjoint de la Mairie d’Anglet délégué au Tourisme, à la communication institutionnelle et aux TIC, à l’animation de la ville ;

* 1er Vice-président : Manuel DE LARA, Vice-président de l’Agglomération Sud Pays Basque délégué au Développement économique, Conseiller délégué auprès du Maire de Saint-Jean-de-Luz ;

* 2ème Vice-président: Xavier BAYLAC, Directeur Général de l’AFMR Etcharry ;

* Trésorier : Sauveur LAGOURGUE, Président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Pyrénées-Atlantiques.

Anthony BLEUZE, un passionné des nouvelles technologies

Anthony BLEUZE vit depuis toujours à Anglet où résidaient déjà ses grands-parents. Tout jeune, en 1995, son intérêt pour la chose publique le pousse à s’engager en politique et, en 2001, il entre pour la première fois au conseil municipal d’Anglet. Il est alors le benjamin de l’assemblée et finit son droit. Il jongle entre la vie politique d’un chargé de mission au Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques et une vie familiale bien remplie.

Ancien élève du conservatoire de Bayonne, il est amateur de musique et, comme tout ceux de sa génération, un peu “addict” des outils numériques.

Aujourd’hui, à 36 ans, le voilà aux responsabilités locales au poste de 2ème Adjoint du Maire d’Anglet. Il est plus particulièrement délégué au tourisme, à la communication institutionnelle et aux NTIC ainsi qu’à l’animation de la ville.

Il est également 9ème Vice-président à l’ACBA (Agglomération Côte Basque-Adour) en charge du Numérique et des Systèmes d’information.

« Sensibilisé depuis toujours aux nouvelles technologies, c’est avec un grand plaisir que je présiderai l’antic Pays Basque. Vous pouvez compter sur mon dynamisme pour continuer à développer l’antic et favoriser l’usage du numérique dans les entreprises et les collectivités locales du Pays Basque. Les chantiers d’hier ne sont pas ceux de demain. Vous êtes toujours à la pointe, vous avez su vous adapter aux évolutions du numérique et aux besoins des acteurs économiques du territoire. Je compte sur vous tous, administrateurs et membres de l’équipe, pour continuer les actions engagées » a déclaré Anthony BLEUZE lors de sa nomination.

A propos de l’antic

Constituée sous forme associative en mars 1999 à l’initiative de l’Agglomération Côte Basque-Adour, l’antic offre des compétences et des services dans le domaine du numérique. Elle s’adresse en particulier aux entreprises, aux collectivités locales et aux acteurs du Pays Basque qui désirent une aide, un conseil, un appui en matière de digital.

De ce fait, l’antic œuvre à la généralisation des usages des TIC sur le Pays Basque et apporte son soutien au développement des industries du numérique.

Installée sur la Technopole Izarbel (Bidart – 64), elle est une plateforme d’innovation qui vise à doter les acteurs du Pays Basque des clés de compréhension, d’appropriation et d’anticipation nécessaires, pour développer l’offre de services numériques qui permettra de stimuler et de valoriser l’innovation et donc de bâtir de véritables projets économiques.

Elle participe aussi à l’élaboration d’une politique de développement cohérente et durable privilégiant les services numériques innovants portés par les acteurs TIC et les industries de la création d’Aquitaine.

Elle organise depuis quatre ans les Rencontres Numériques (prochaine édition le 1er juillet 2014) afin de donner aux élus et cadres territoriaux les clés de compréhension et d’anticipation au déploiement des services urbains mobiles et innovants.

Pour toute information : http://www.antic-paysbasque.com

Contacts Presse

antic

Annick Dalmagne, Directrice

2, Terrasses Claude Shannon

Pavillon Izarbel – Technopole Izarbel – 64210 Bidart

Tél. : 05 32 09 11 95

adalmagne@antic-paysbasque.com

Relations Presse :

Emmanuelle Pangaud

Tél. : 09 82 40 11 63 – Mob. : 06 68 06 99 21

vistapoint64@bbox.fr

Publicités

Avantage Aquitaine annonce : Le 9ème Congrès IGPSC « Ingénierie Grands Projets et Systèmes Complexes » Palais des Congrès d’Arcachon les 23 et 24 juin 2014. Mettez de l’énergie dans vos projets !

Abstraction of needles

La 9ème édition du Congrès IGPSC, un événement pérenne

Depuis 2006, le Congrès IGPSC « Ingénierie Grands Projets et Systèmes Complexes » réunit chaque année à Arcachon une centaine de participants.

L’objectif du Congrès est de créer un événement qui permette à des industriels et des universitaires de différents secteurs d’activité de se rencontrer pour échanger sur des thématiques communes afin de partager leur expérience.

Les participants ont ainsi l’opportunité de s’enrichir de pratiques validées sur des problématiques transversales, bénéficiant ainsi d’un véritable « benchmarking ».

Le rendez-vous incontournable d’un réseau de décideurs

Le Congrès est conçu pour l’échange d’informations, l’émergence de projets et la rencontre, dans un esprit de convivialité, d’un réseau de décideurs qui s’enrichit année après année.

Il réunit Directeurs, Chefs de projet, Responsables Commerciaux, Ingénieurs qui exercent dans l’ingénierie et la conduite de projets industriels, techniques et scientifiques, au sein de grands groupes industriels mais aussi de PME/PMI. Il est également ouvert aux universitaires et chercheurs.

Les conférences portent tout autant sur l’état des pratiques que sur les innovations en termes de conduite de projet.

Les domaines abordés cette année sont multiples : nucléaire, énergie, transports, génie civil, défense, aménagements de la cité, offshore, sciences, industrie etc. permettant à chacun de bénéficier de l’expérience d’autres domaines d’activité.

Le grand thème cette année : « De l’énergie et de l’innovation pour industrialiser »

Le thème central « Mettez de l’énergie dans vos projets » est à considérer tant au sens propre qu’au sens figuré. Au sens propre, l’une des grandes problématiques actuelles est la création et le stockage de l’énergie. Au sens figuré, le Congrès abordera, comme un fil rouge, l’énergie que les équipes insufflent dans les projets, la réunion de toutes ces énergies étant consacrée à l’innovation et à l’industrialisation.

Le Comité de Programme s’est appuyé sur une trentaine d’experts qui débattront, plus particulièrement, des thèmes et applications suivants :

×           Modéliser les systèmes complexes,

×           Piloter et sécuriser les organisations,

×           De l’infiniment petit au grand, conduire un projet,

×           Table ronde : « Innover pour réindustrialiser »,

×           Manager : s’adapter aux évolutions,

×           Outils pour maitriser la complexité,

×          Innover pour l’efficacité énergétique.

Les temps forts du Congrès

La table ronde « Innover pour ré-industrialiser »

Le retour à l’emploi et à la compétitivité du pays se fera-t-il par la ré-industrialisation ou par le déploiement des services ? Quel gain doit-on attendre de l’innovation ? Dans quels domaines ? Quelles sont les stratégies à mettre en place ? En s’appuyant sur leur expérience et sur des exemples de réalisations, les intervenants donneront leur point de vue sur ces différents sujets. Le débat avec la salle permettra de dégager des axes de développement à privilégier.

Table ronde animée par Daniel Cabanel avec la participation de Patrick Landais, BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières), Nicolas Aubourg, ASTech (Pôle de compétitivité Aéronautique et Spatial Paris Région) et Martial Chevreuil, EGIS (groupe de conseil et d’ingénierie dans les domaines des transports, de la ville, du bâtiment, de l’industrie, de l’eau, de l’environnement et de l’énergie).

Un intervenant « grand témoin » : Eric Champ

Du XV de France à l’ingénierie, Eric Champ est aujourd’hui Chargé du Développement chez De Viris, société d’ingénierie industrielle appartenant au groupe Parlym.

Son témoignage « capitaine joueur, manager acteur » permettra de profiter de sa grande expérience pour conduire les hommes vers la réussite.

 Les temps forts du Congrès

En plus de la table ronde et l’intervention du grand témoin, voici un focus sur quelques temps forts qui ponctueront les différentes sessions :

×           Modéliser les systèmes complexes :

« Les BDMP : modèle graphique pour la sûreté et la sécurité des systèmes dynamiques » par Marc Bouissou. Ecole Centrale de Paris & EDF.

×           Piloter et sécuriser les organisations :

« Construire dans le changement » par Henri Mydlarz. Razel BEC.

×           De l’infiniment petit au grand, conduire un projet :

« Grand Projet Paris : enjeux et méthodologie de concertation » par Régine Le Mouël. Société du Grand Paris.

×           Manager : s’adapter aux évolutions :

« Les experts techniques, capital vivant de l’entreprise. Hay, ne m’oublie pas ! » par Yves Chevalier. DCNS.

×           Outils pour maitriser la complexité :

« Le Big Data au profit de l’ingénierie de l’entreprise » par Guillaume de Vauchelles. Valeo.

×           Innover pour l’efficacité énergétique :

« Légèreté, autonomie et permanence : trilogie de l’énergie » par Raphaël Ménard. EGIS & ELIOTH.

Le programme détaillé des interventions est disponible ci-joint. Il est également en ligne sur le site www.avantage-aquitaine.com

Ce sont les participants qui en parlent le mieux

Bernard Blanc

Directeur Vente Marketing & International – ASSYSTEM

« IGPSC, ce sont 2 jours intenses, riches en témoignages concrets et retours d’expérience utiles et réalistes dans une ambiance décontractée. J’ai retiré des éditions précédentes, un « networking » rapide et efficace, ainsi qu’une bonne visibilité pour mon entreprise. En préparant la prochaine édition, je souhaite m’inscrire dans la continuité tout en étant dans « l’air du temps » et les thèmes de l’actualité. Et poursuivre la route vers le 10ème congrès en 2015 ».

Ludovic Dariol

R&T Projets Supervisor – Airbus Defence & Space

« A ma connaissance il n’y a pas d’autres évènements qui prennent comme ligne directrice les grands programmes et les systèmes complexes. Ensuite le caractère très contextuel des sujets présentés (c’est un rendez-vous « non contractuel » entre des acteurs qui se connaissent souvent très bien mais qui n’ont pas toujours la liberté d’échanger entre eux) est un autre argument en faveur d’IGPSC.

J’ai retiré des éditions précédentes l’avantage de me faire connaître et d’agrandir mon réseau, de donner de la visibilité et de communiquer sur les travaux et attentes de mon entreprise. Les discussions en OFF sont aussi très intéressantes.

Mon objectif pour l’édition 2014 est principalement de « tester le terrain », d’évaluer si on trouve de l’écho aux travaux de développement que mon entreprise a récemment engagés. Je veux également être informé, dans des perspectives de veille industrielle, sur les études et orientations technologiques des autres acteurs du secteur ».

Philippe Duc

Directeur Technique et Innovation – EGIS

« Le Congrès IGPSC est un cadre unique qui permet aux ingénieristes de comparer leurs avancées dans les domaines techniques, méthodologiques, mais aussi sociologiques et humains. C’est cette ouverture, à laquelle le comité de programme est très attaché qui donne le ton très particulier à ce Congrès et en fait toute sa richesse.

L’association Grands Projets/Systèmes Complexes que l’on trouve dans les expériences présentées lors des conférences offre un prisme de lecture original des enjeux de nos entreprises, qui nous ouvre des solutions innovantes. Et puis, bien sûr, la large place donnée aux moments d’échanges, et la convivialité entre congressistes est un élément fort qui permet d’approfondir des points particuliers et de nouer des collaborations durables.

Nous vivons une époque paradoxale qui voit émerger un large consensus, tant de la société civile que des exploitants ou gestionnaires de patrimoines pour améliorer la performance énergétique des installations (Infrastructures, Bâtiments, Industries). Une profession, l’Ingénierie, est prête à relever le défi et trouver des solutions innovantes…face à un marché qui reste modeste et peine à se développer. Et si l’édition 2014 du congrès IGPSC nous permettait de faire un pas de plus ? »

François Laupretre

Directeur Industrie & Nucléaire – INGEROP

« Ce congrès est d’abord l’occasion d’assister à des présentations de haut niveau sur des sujets très variés et ceci avec une dynamique intense. C’est aussi un moment privilégié de rencontre entre les dirigeants des donneurs d’ordre, ingénieries et entreprises grâce à une organisation qui laisse suffisamment de place à l’échange entre les sessions de présentation.

Suite aux différentes sessions auxquelles j’ai pu participer, j’en retire que j’ai pu à la fois : découvrir et me cultiver sur des projets complexes ou de grande envergure, échanger sur le niveau de compétence des différentes ingénieries et mieux comprendre les grandes orientations stratégiques de chacun, et développer des partenariats sur de nouvelles opérations.

J’attends d’abord que l’édition 2014 s’inscrive dans la continuité des précédentes avec un excellent niveau des interventions et des tables rondes. Egalement que les thématiques des différentes sessions soient cohérentes afin de conserver un fil conducteur tout au long de ces 2 journées. Enfin que les personnes présentes soient nombreuses et de qualité comme ça a été le cas jusqu’à présent ».

Philippe Logier

Directeur du Pôle d’intégration des systèmes navals – DCNS

« Je mets en avant la diversité des activités et des projets présentés, ayant tous pour point commun l’utilisation des principes d’ingénierie systèmes. Sortir de son activité quotidienne et découvrir ce que font les autres est plus qu’enrichissant. Et c’est potentiellement une bonne base de fertilisation croisée !

Les éditions précédentes nous ont permis de présenter les différentes facettes de notre activité, de la conception au démantèlement des bâtiments de combat et de nouer un dialogue très constructif avec les universitaires et les industriels d’autres secteurs, aéronautique, spatial, nucléaire, BTP, … Nous avons constaté que l’ingénierie système et ses difficultés d’applications étaient au cœur de nos préoccupations communes, ce qui a poussé DCNS à renforcer en interne ses compétences en IS.

Après le succès de la 8ème édition, nous avons décidé d’orienter plus directement les présentations académiques sur les aspects méthodologiques de l’Ingénierie Système, avec un thème comme la sûreté de fonctionnement des métasystèmes et leur résilience. La table ronde sur le sujet des ressources humaines avait également rencontré un grand succès. Nous avons donc proposé de consacrer du temps au thème de la capitalisation des savoirs techniques, question stratégique à l’heure du départ en retraite des babyboomers…. ».

Bernard Ponsot

Directeur Stratégie et Développement Commercial CNIM Systèmes Industriels

« IGPSC permet d’avoir une meilleure connaissance des sociétés d’ingénierie de référence dans le domaine des systèmes complexes, des pratiques et méthodologies développées, et d’avoir accès aux retours d’expérience issus des grands projets en cours.

A titre personnel, j’ai retiré des précédentes éditions un renforcement des relations au niveau des décideurs des sociétés d’ingénierie, et pour l’entreprise, des opportunités de développement commercial.

J’attends de l’édition 2014 de retrouver mes partenaires et collègues pour échanger sur les pratiques et programmes en cours, en privilégiant de rencontrer de nouveaux participants.

L’objectif lors de la préparation de l’édition 2014 est, comme pour la précédente, l’occasion de faire un bilan de l’édition de l’année N-1 et de redonner des idées et impulsions pour dynamiser et pérenniser notre congrès ».

Jean-Michel Rivalland

Conseiller du Président – Setec

« Le Congrès IGPSC est un rassemblement de Directeurs Opérationnels de grandes ingénieries ou de Grands Constructeurs de tous secteurs où la sincérité l’emporte sur l’ambiance très souvent neutre et compassée de bien des congrès. Voilà ce qui fait la force du « Congrès d’Arcachon » où, parmi les Systèmes Complexes, l’homo sapiens n’est pas oublié !

Je préfère utiliser le terme de Congrès d’Arcachon à celui de Congrès d’IGPSC…car cela illustre très largement la convivialité toujours présente aussi bien pendant les présentations qu’en dehors. D’ailleurs, posez la question aux congressistes qui reviennent d’année en année de savoir le titre du congrès enregistré à la date du 23 et 24 juin 2014 !

Si l’intérêt des exposés est incontestable et incontesté, je ne peux que confirmer également la richesse commerciale de ces rencontres professionnelles et invite donc, pour toutes ces raisons, de nombreux ingénieurs à venir ».

Informations pratiques

  • Lieu : Palais des Congrès d’Arcachon.
  • Dates : 23 et 24 juin 2014.
  • Conditions d’accès :

* Accès payant, sur inscription préalable auprès d’Avantage Aquitaine.

* Accès gratuit pour les journalistes, sur inscription préalable auprès d’Emmanuelle Pangaud.

  • Renseignements et inscriptions en ligne :

http://www.avantage-aquitaine.com/conferences/ingenierie14/register.html

A propos des organisateurs

  • Organisation

AVANTAGE AQUITAINE

Jean-François BELON. Mob. : 06 81 42 23 95. Email : jfb@avantage-aquitaine.com

Relations Presse

Emmanuelle PANGAUD

Mob. : 06 68 06 99 21. Email : vistapoint64@bbox.fr

  • Comité de Programme

* Président du Comité de Programme :

×           Daniel CABANEL, Ingénieur Arts et Métiers.

* Membres du Comité de Programme :

×           Bernard BLANC, ASSYSTEM, Directeur Vente Marketing & International

×           Claude CITON, TECHNIP France, Business Development Manager Mining & Metal BU

×           Ludovic DARIOL, AIRBUS Defence & Space, R&T Projects Supervisor

×           François DUBOIS, CNAM, Professeur des Universités

×           Philippe DUC, EGIS, Directeur Technique et Innovation

×           Alain HARMAN, ANDRA, Directeur de l’Ingénierie et du Projet Cigéo

×           François LAUPRETRE, INGEROP, Directeur Nucléaire et Industrie

×           Philippe LOGIER, DCNS, Directeur du pôle d’intégration des systèmes navals

×           Thierry MASSARD, CEA/DAM, Directeur Scientifique Direction des Applications Militaires

×           Pierre MICHELI, THALES, Head of Business Development Large Instruments

×           Bernard PONSOT, CNIM, Directeur Stratégie et Développement Commercial CNIM Systèmes Industriels

×           Jean-Michel RIVALLAND, SETEC, Conseiller du Président

×           Yves TRINQUET, ARTELIA, Directeur Branche Industrie & Activités

Le GIPSO et le Basque BioCluster annoncent : Les premières Rencontres Industries Bio-Santé Aquitaine-Euskadi/Navarre Le 12 juin 2014 à l’ESTIA, Technopole Izarbel – Bidart (64)

Visuel Rencontre Aqui Euska 2014

Une journée de rencontres entre industriels d’Aquitaine et d’Euskadi/Navarre

Le Congrès est dédié aux industriels, chercheurs, universitaires et aux acteurs de l’innovation dans le secteur de la Santé en Aquitaine, en Euskadi et dans les régions limitrophes : Midi-Pyrénées et Navarre. Une centaine de personnes est attendue de part et d’autre de la frontière.

La journée sera articulée autour de conférences, d’ateliers et de rencontres BtoB.

L’objectif prioritaire de la journée est de susciter des rencontres entre industriels d’Aquitaine et d’Euskadi/Navarre afin de faire émerger des projets et des futures collaborations.

Des rencontres initiées dès 2008

Cette journée fait suite aux premiers échanges initiés en 2008 à Bilbao, entre les industriels du GIPSO et les universitaires Aquitains et Basques. Elle est en cohérence avec la volonté des acteurs économiques régionaux de développer l’Euro-Région Aquitaine Euskadi-Navarre.

Par ailleurs, la région Aquitaine est fortement impliquée dans quatre grands projets dans le domaine de la Santé : « Life KIC », « Silver Economie », « Chronicity Valley » et « Territoires de Soins Numériques » qui constituent autant d’opportunités de développement économique pour les deux régions. Les défis stratégiques des projets santé de l’Eurorégion Aquitaine-Euskadi/Navarre seront largement débattus lors de la journée, en présence de personnalités de la région Aquitaine et du Gouvernement Basque.

Un colloque co-organisé par le GIPSO et le Basque BioCluster

Co-organisée par le GIPSO et le Basque BioCluster, cette journée a reçu le soutien des décideurs politiques, institutionnels et universitaires des régions Aquitaine et Euskadi/Navarre.

Elle s’inscrit dans la stratégie du GIPSO d’accompagner les industriels de la Santé dans leur recherche d’innovation et leur démarche de développement à l’international.

Les temps forts de la journée

×        Les participants seront accueillis par Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine et Inigo Urkullu Renteria, Président du Gouvernement Basque[1].

×        Alexandrine Roubière, Présidente du GIPSO, et Francisco Ledo Gomez, Président du Basque Bio Cluster, présenteront ensuite les synergies potentielles entre les industriels de la Bio-Santé en Aquitaine et Euskadi/Navarre.

×        Manuel Turon de Lara, Président de l’Université de Bordeaux et Inaki Goirizelaia Ordorika, Président de l’Université du Pays Basque, débattront sur le thème : « Les Partenaires Universitaires : quels enjeux de recherche et de valorisation industrielle ? ».

×        Différents thèmes stratégiques seront ensuite débattus lors des tables rondes : « Les projets santé de l’Eurorégion Aquitaine-Euskadi » en présence de nombreuses personnalités dont notamment, Solange Menival, Vice-Présidente du Conseil Régional d’Aquitaine, et Guillermo Venegra Garcia, Vice-Conseiller Santé du Gouvernement Basque.

Une intervention concrète sur les modalités de financements européens, nationaux ou régionaux de projets de recherche ou de valorisation industrielle est prévue à cette occasion.

Les rendez-vous BtoB

L’après-midi sera consacré aux rencontres BtoB entre les entreprises et les laboratoires de recherche d’Aquitaine et d’Euskadi/Navarre. Les RDV sont préalablement organisés par le Basque BioCluster via la plateforme de réservation en ligne, accessible sur les sites : www.gipso.org et www.basquebiocluster.com

En parallèle, trois ateliers thématiques seront également proposés :

×        Cartographie des Industries de Santé en Aquitaine et en Euskadi/Navarre.

×        Expertises industrielles : nanotechnologies, biomatériaux, innovations galéniques, production.

×        Recherche et partenariats industriels transfrontaliers.

Informations pratiques :

×          Lieu : ESTIA – Technopole Izarbel – 64210 Bidart.

×          Horaires : le 12 juin de 9h30 à 17h30.

×          Traductions simultanées Espagnol-Français et Français-Espagnol.

×          Accès payant sur inscription préalable auprès du GIPSO : www.gipso.org

×          Organisation des rencontres BtoB : www.gipso.org et http://www.basquebiocluster.com

×          Accès gratuit pour les journalistes sur inscription préalable auprès d’Emmanuelle Pangaud (Tél. : 06 68 06 99 21. Email : vistapoint64@bbox.fr)

A propos du GIPSO (Groupement des Industries Pharmaceutiques et de Santé du Sud-Ouest)

Le GIPSO fédère aujourd’hui une quarantaine d’entreprises du secteur de la Santé en Aquitaine. Ses adhérents sont des entreprises de toute taille du secteur Pharmacie-Santé et de la Cosmétique basées en  Aquitaine. L’une de ses principales missions est d’accompagner les entreprises dans leur recherche d’innovation, leur démarche de compétitivité, leur développement et leur croissance. Le GIPSO organise régulièrement des réunions, des conférences (dont le Forum Santé tous les 2 ans ou les Biomeetings tous les trimestres) pour donner aux industriels la possibilité de rencontrer d’autres acteurs, de s’informer sur les nouvelles technologies, les formations, les normes ou les compétences.

Pour toute information, consultez : http://www.gipso.org

A propos du Basque BioCluster

Basque BioCluster  est  une association à but non lucratif créée le 27 octobre 2010. Sa mission est de coordonner, représenter, gérer, promouvoir et défendre les intérêts communs de ses membres en collaboration avec les administrations publiques et toute autre organisation liée aux sciences de la vie. Basque BioCluster contribue au développement, à la croissance et à l’internationalisation de ses membres et, de façon générale, au secteur des sciences de la vie de la Région Autonome Basque.

Pour toute information, consultez : www.basquebiocluster.com

[1] Sous réserve de confirmation.