Inauguration officielle de l’atelier de tissage Lartigue le 25 avril à Ascain

Les Tissages Lartigue annoncent : l’inauguration officielle de l’atelier de tissage de linge basque le 25 avril prochain à Ascain.

Il y a un an, l’atelier de tissage et le magasin ouvraient leurs portes à Ascain.

Après l’agrandissement et la modernisation du magasin d’atelier de Bidos en 2011, Philippe Lartigue ouvrait un second site de production pour répondre à la demande croissante de la clientèle.

Son projet inédit sur la Côte Basque repose sur la visite d’un atelier de tissage traditionnel de linge basque, associée à la découverte d’une boutique de vente des collections fabriquées sur place.

Ainsi, le nouveau site de production et le magasin d’atelier des Tissages Lartigue ouvraient leurs portes au public à Ascain le 15 avril 2012.

Le site est aménagé dans un bâtiment de 1 100 m² respectueux des critères architecturaux locaux et offrant des aménagements éco-responsables souhaités par le village artisanal « Larre Lore » conçu par la Commune d’Ascain et la Communauté d’Agglomération Sud Pays Basque.

Le site d’Ascain comprend trois espaces distincts et communiquant, désormais ouverts au public toute l’année:

* Un atelier de tissage de 600 m² comprenant un ourdissoir, six métiers à tisser et une visiteuse,

* Un atelier de confection et de stockage de produits finis de 200 m²,

* Un magasin d’atelier de 260 m2, scénographié avec soin, proposant à la clientèle l’ensemble des produits « 1910 Lartigue » dédiés à la décoration intérieure et extérieure, ainsi qu’au linge de maison traditionnel (nappes, chemins et sets de table, corbeilles à pains, sacs, torchons, tabliers, coussins, espadrilles…).

Les Tissages Lartigue, aujourd’hui.

Les Tissages Lartigue totalisent un chiffre d’affaires de 1,8 million d’euros et emploient 18 personnes. La collection « 1910 Lartigue » est commercialisée sur les deux sites de Bidos et d’Ascain, et via la boutique de vente en ligne http://www.lartigue1910.com.

Pour fêter sa première année d’existence, l’atelier de tissage d’Ascain sera inauguré le jeudi 25 avril prochain à partir de 18h en présence de nombreux élus et personnalités locales et régionales. Ce sera l’occasion de revenir sur les temps forts de la première année d’ouverture et d’évoquer les perspectives d’avenir de l’entreprise.

Publicités

Un pari audacieux

Pari audacieux en période de crise…

L’ancien patron des Echos et ex-directeur de la rédaction du Figaro, Nicolas Beytout aurait réuni « une douzaine de millions d’euros » auprès d’une quinzaine d’investisseurs pour lancer un quotidien généraliste dès le 13 mai, selon Les Echos.
Provisoirement intitulé « Be Media » (Be pour Beyrout), le projet se déclinerait sur papier et sur Internet. L’ancien directeur de la rédaction de L’Est Républicain, Rémi Godeau, pourrait en être le rédacteur en chef.
Source : Hebdo Plus le 26 mars 2013.

Une nouvelle maquette pour le Courrier Français

Le « Courrier français”, hebdomadaire filiale du groupe Presse et Médias du Sud-Ouest, existe depuis plus de 65 ans.Dirigée par Bernard Cattanéo qui l’a acquise en 2008, l’entreprise connaît une importante évolution : rédaction renforcée et nouvelle maquette. Un coup de jeune pour ce journal publié dans plusieurs départements d’Aquitaine et de régions voisines.
Source : Objectif Aquitaine. Le 4 avril 2013.

8ème Congrès « Ingénierie Grands Projets et Systèmes Complexes » les 10 et 11 juin à Arcachon

8ème Congrès IGPSC « Ingénierie Grands Projets et Systèmes Complexes »

Palais des Congrès d’Arcachon les 10 et 11 juin 2013

Bordeaux, le 16 avril 2013.

La 8ème édition du Congrès IGPSC

Depuis 2006, le Congrès « Ingénierie Grands Projets et Systèmes Complexes » réunit chaque année à Arcachon une centaine de participants.

L’objectif est de créer un événement qui permette à des industriels et universitaires de différents secteurs d’activité de se rencontrer pour échanger sur des thématiques communes.

Les participants ont l’opportunité de s’enrichir de pratiques validées sur des problématiques transversales, bénéficiant ainsi d’un véritable « benchmarking ». Une formule conçue pour l’échange d’informations, l’émergence de projets et la rencontre d’un réseau de décideurs, qui s’enrichit année après année.

Une centaine de participants attendus

Le Congrès réunit directeurs, chefs de projet, responsables commerciaux, ingénieurs qui exercent dans l’ingénierie et la conduite de projets industriels, techniques et scientifiques, au sein de grands groupes industriels mais aussi de PME/PMI. Il est également ouvert aux universitaires et chercheurs.

Les domaines abordés cette année sont multiples : aéronautique, nucléaire, énergie, transports, génie civil, défense, aménagements de la cité et du territoire etc. permettant à chacun de bénéficier de l’expérience d’autres domaines d’activité.

Le grand thème cette année : « l’Ingénierie face à l’environnement »

Pour cette 8ème édition, le Congrès permettra d’aborder les grandes thématiques transverses suivantes :

–       Le pilotage de l’ingénierie système,

–       L’état des pratiques et le retour d’expérience,

–       La conduite des équipes (de l’homme) à la réussite du projet,

–       Les enseignements à tirer en termes de management.

Le Comité de Programme s’est appuyé sur des experts qui débattront, plus particulièrement, des thèmes et applications suivants :

–       Maîtrise de la complexité,

–       Energies,

–       Projets multiculturels,

–       Aménagement de la ville,

–       Installations critiques,

–       Simulation et prévision,

–       Pratiques dans les marchés,

–       Conduite d’équipe, prise de décision.

Cette année, le thème fédérateur du Congrès sera « l’Ingénierie face à l’environnement ». Cette thématique sera abordée à plusieurs reprises lors du Congrès et, notamment, lors de la session consacrée à « l’Ingénierie au service de la Cité », avec des sujets tels que l’aménagement de la Cité et les innovations apportées par le Smart Grid.

Les temps forts du Congrès

Un sujet d’actualité : « l’Ingénierie au service de la Cité »

Cette session traitera notamment de deux sujets porteurs d’innovations :

– « Smart City » : intelligence ambiante, usages et services pour une ville connectée

– et « L’impact du véhicule électrique sur le Smart Grid ».

Le 10 juin à 14h00.

Une table ronde « Conduire l’équipe vers la réussite »

Conduire un projet vers la réussite nécessite des équipes compétentes, engagées et fidèles. En s’appuyant sur des données de référence, les témoins débattront avec les participants sur les questions suivantes : Comment former les spécialistes aux nouveaux défis ? Comment recruter des collaborateurs mobiles pour l’étranger ? Qu’avons-nous à apprendre des autres pays en matière de management des hommes ? Quels fossés entre les générations ? Le terme motivation est-il bien compris ? Quelles formations pour intégrer les PME ? Le salarié n’est-il pas devenu un mercenaire ?

Le 10 juin à 16h10.

Un intervenant « grand témoin »

L’Amiral Philippe Coindreau, de la Force aéromaritime de réaction rapide, présentera une conférence sur le management des hommes et les interactions culturelles, illustrée par son expérience dans l’opération Harmattan en Lybie. Le 10 juin à 17h50.

Une démonstration : le simulateur de vol

La société Assystem proposera des démonstrations d’un simulateur de vol exposé dans le hall du Palais des Congrès. Le 11 juin à 8h30. 

Le programme détaillé est disponible sur le site :

http://www.avantage-aquitaine.com/conferences/ingenierie13/index.html

Ce sont les participants qui en parlent le mieux

« Le Congrès, c’est avant tout une équipe de personnes motivées dont l’objectif est de faire progresser l’Ingénierie dans tous les secteurs industriels. Le Congrès, c’est aussi  des groupes de réflexion entre personnes qui se connaissent et qui s’associent parfois pour faire ensemble des affaires. Ainsi, les précédentes éditions ont permis de nouer des relations interprofessionnelles et de créer des partenariats entre participants ».

Bernard Blanc, Directeur Vente Marketing & International d’Assystem.

« Ce Congrès représente un lieu de rencontre particulièrement intéressant entre industriels et étatiques sur la méthodologie des grands projets. Les retours d’expérience, les méthodologies nouvelles et les échanges informels sont tous très profitables. Les éditions précédentes m’ont permis d’acquérir une meilleure connaissance du milieu industriel, de mener une réflexion sur des évolutions de pratiques et de constituer un réseau ».

Thierry Massard, Directeur Scientifique, Direction des Applications Militaires CEA/DAM.

« Les éditions précédentes nous ont permis de présenter les différentes facettes de notre activité, de la conception au démantèlement des bâtiments de combat, et de nouer un dialogue très constructif avec les universitaires et les industriels d’autres secteurs : aéronautique, spatial, nucléaire, BTP… Nous avons constaté que l’Ingénierie système et ses difficultés d’applications étaient au cœur de nos préoccupations communes ».

Philippe Logier, Directeur du pôle d’intégration des systèmes navals. DCNS – SNS.

« Le Congrès est un rassemblement unique des grandes Ingénieries et des grands Ensembliers français, ouvrant le débat sur un large spectre de thématiques. Les acteurs présents au Congrès sont confrontés aux mêmes problématiques, ou à des problématiques voisines. La franchise des débats, qui reste un des traits de caractère du Congrès, permet à chacun de comparer les solutions apportées par d’autres, de les adapter à ses propres spécificités et de les transposer dans son écosystème ».

Philippe Duc, Directeur Technique et de l’Innovation. EGIS.

« Dès le démarrage du Congrès, il nous est apparu fondamental que des Sociétés venant d’horizons très différents trouvent un lieu d’accueil pour échanger sur la problématique de l’Ingénierie des systèmes complexes. L’initiative venant essentiellement des industriels (Astrium, Thales…), l’intégration de SETEC intervenant dans la plupart des grands projets d’infrastructure en France, a permis d’ouvrir davantage le champ de la complexité. Au fil des années, au-delà de la richesse des exposés et de l’extrême diversité des domaines abordés, le Congrès est un lieu de rencontres professionnelles, non seulement riches dans la diversité des contacts, mais aussi passionnantes dans la convivialité des échanges.

Jean-Michel Rivalland, Conseiller du Président. SETEC.

« Technip a souhaité contribuer à cet évènement et partager ses expériences avec d’autres acteurs impliqués dans des domaines d’activité variés, mais dont les problématiques sont très souvent semblables. Le Congrès est un lieu d’échange et de partage enrichissant pour tous les participants. Nous ne doutons pas que l’édition 2013 apportera son lot de nouveautés et que de nouveaux challenges auront été relevés. L’innovation sera encore au cœur de ce Congrès ».

Claude Citon, Business Development Manager BU Mining & Metal – Nuclear & Defense. Technip.

« Les éditions précédentes ont permis au groupe INGEROP d’avoir, d’une part, une meilleure connaissance tant de ses confrères, de leur structure, de leur savoir-faire, de leurs « outils projet » que de ses clients et d’autre part de saisir les opportunités de nouer des alliances avec certains d’entre eux pour répondre à des offres ciblées ».

Jean-Pierre Rapin, Directeur Expertise et Structures. INGEROP

Informations pratiques

  • Lieu : Palais des Congrès d’Arcachon.
  • Dates : 10 et 11 juin 2013.
  • Conditions d’accès :

* Accès payant, sur inscription préalable auprès d’Avantage Aquitaine.

* Tarif adapté pour les nouveaux participants.

* Accès gratuit pour les journalistes, sur inscription préalable auprès de Vista Point.

  • Renseignements et inscriptions en ligne :

http://www.avantage-aquitaine.com/conferences/ingenierie13/index.html

A propos des organisateurs

  • Organisation

Jean-François Belon, Avantage Aquitaine. Tél. : 06 81 42 23 95.

Email : jfb@avantage-aquitaine.com

  • Comité de programme

* Président du Comité de Programme : Daniel Cabanel, Ingénieur Arts et Métiers.

* Membres du Comité de Programme : ARTELIA, ASSYSTEM, ASTRIUM, CEA, CNAM, CNIM, DCNS, EGIS, HERAKLES,  INGEROP, SETEC, TECHNIP, THALES.

Une 1ère édition réussie pour Istery Bask !

Une 1ère édition réussie pour Istery Bask !
L’évènement sportif et convivial organisé par Arch-EvenT en partenariat avec Terre & Côte Basques et les communes de Ciboure et Urrugne le week-end du 6 et 7 avril autour du Fort de Socoa (64).

Plus de 2 100 participants à la 1ère d’Istery Bask

L’Istery Bask s’est tenu le week-end dernier autour du Fort de Socoa sur le territoire de Terre & Côte Basques sur les communes de Ciboure et d’Urrugne (64). Il s’agit d’une course de 13 km comprenant plus de 40 obstacles naturels ou artificiels à franchir.

La course a rassemblé un total de 2 125 participants sur ses différentes déclinaisons : Istery Night, Istery Bask et Istery Kids.

Malgré le froid printanier, l’ambiance était au beau fixe autour du Fort de Socoa et sur le parcours en boucle au travers des communes d’Urrugne et Ciboure. La plupart des participants ont joué le jeu des costumes, certains furent très imaginatifs ! Parmi les plus plébiscités : les Spartiates, les Vikings, les rugbymen du  SJLO et les Schtroumpfs.

Tous ont relevé le défi de cette première édition d’Istery Bask, et ont vaincu, dans une ambiance chaleureuse et bon enfant, l’eau (froide), le sable, la boue et la fatigue…

Un grand évènement sportif et convivial destiné aux familles

La particularité de la course est d’être accessible aux familles avec enfants. Notons que 32% des participants étaient des femmes, ce qui est assez rare dans ce type de course. Par ailleurs, plus de 80 enfants ont pu profiter d’un parcours imaginé spécialement pour eux sur la plage de Socoa.

Un évènement qui a attiré des participants de toute la France

Autre particularité : seulement 30% des inscrits étaient originaires du Pays Basque. Les hébergeurs et restaurateurs du territoire ont par conséquent bien fonctionné. Ainsi, les retombées économiques pour le territoire « Terre & Côte Basques » sont estimées à environ 450 personnes hébergées dans 120 appartements, chalets ou chambres, plus quelques emplacements de camping. Avec la présence de 5 à 10 000 spectateurs sur le parcours, les restaurateurs de Socoa ont bien travaillé le samedi soir et le dimanche toute la journée. Les exposants se sont également déclarés très satisfaits par la fréquentation du village partenaire.

Le podium :

(Seule la 1ère vague était chronométrée).

Parmi les hommes :

  • 1er ex aequo: Les frères Stéphane et Sébastien Dos Santos (Saint-Etienne) avec un parcours réalisé en 1h17.
  • 3ème : Brice Lefebure en 1h32

Parmi les femmes :

  • 1ère : Hyacinthe Legrand en 1h33
  • 2ème : Emma Lagnet en 1h36
  • 3ème : Nathalie Blans en 2h09

Il a fallu en moyenne 3 heures aux participants pour venir à bout de la quarantaine d’obstacles, le temps le plus court, hors chrono, ayant été de 2h, et le plus long de 4h45…

La dernière vague, appelée « Vague de la Rescousse », était composée de 15 marins de la Marine Nationale. Ils étaient chargés de motiver les derniers participants et les aider à franchir la ligne d’arrivée sur la digue du Fort de Socoa …

L’équipe la plus Istery’K

Deux équipes se sont distinguées au concours de la meilleure équipe Istery’K, jugée sur trois critères : nombre de membres Istery’K par équipe, le déguisement et une chorégraphie de 30s. Félicitations aux équipes « Un Disney plus que parfait » et « Frappés du BCG » qui ont remporté ce prix d’humour et de convivialité !

L’Istery Bask en chiffres :

  • Istery Night : 40 participants et 10 bénévoles et secours à l’encadrement,
  • Istery Bask : 2 003 participants dont : 26% de 16-26 ans, 52% de 27-39 ans, 17% de 40-50ans et 5% de + 51 ans.
  • Istery Kids : 82 participants dont 50% de 12-15 ans,
  • 2 125 participants au total,
  • 8 maîtres-nageurs,
  • 33 secouristes,
  • 150 bénévoles organisateurs,
  • 1 bateau de sauvetage en mer (SNSM),
  • De 5 à 10 000 spectateurs,
  • Et 20 tonnes de paille !

Enfin, aucun accident n’a été à déplorer, hormis 3 entorses…

Contacts organisateurs

Eric Mas et Loïc Metais, membres fondateurs d’Arch-evenT.

Loic Metais : Mobile : 06 08 18 19 25- Email : loicmetais@gmail.com

Pour le suivi de la course : www.istery.com