Lancement des Echos Patrimoine

En complément des dossiers réguliers dans le journal Les Echos et sur le portail Les Echos.fr, ce nouveau magazine trimestriel propose, en cette période mouvante et très complexe, les conseils de la rédaction des Echos ainsi que la qualité et la fiabilité de ses analyses. Francis Morel est directeur de publication, Henri Gibier directeur de la rédaction. La rédaction en chef a été confiée à François Vidal, rédacteur en chef finance – marchés – services – immobilier, du quotidien Les Echos.

Publicités

Lancement de 01 net magazine le 4 avril

01 net magazine est un nouveau bimensuel issu de la fusion de Micro Hebdo et de L’Ordinateur Individuel. Sa sortie est prévue le 4 avril 2013.

Delphine Sabattier est promue Directeur de la rédaction de 01 net magazine (groupe Next Interactive Media), à ce poste depuis mars 2013. Elle est sous la responsabilité directe de Monsieur Alain Weill, président-directeur général.

Arch-Event et Terre & Côte Basques annoncent : la 1ère édition d’Istery Bask les 6 et 7 avril à Socoa (64)

Arch-Event et « Terre & Côte Basques » annoncent :

La 1ère édition d’Istery Bask, évènement sportif et convivial,

les 6 et 7 avril 2013 autour du Fort de Socoa (64).

1ère édition d’Istery Bask, évènement sportif et convivial :

Istery Bask est un grand évènement sportif et convivial, destiné aux familles avec enfants, organisé les 6 et 7 avril prochain sur le territoire « Terre & Côte Basques » à Urrugne et Ciboure.

Il a été conçu comme un évènement fédérateur autour du sport permettant également de découvrir la culture et les traditions basques, ainsi que les grands espaces naturels du territoire « Terre & Côte Basques ».

Le principe ?

Il s’agit d’une course à obstacles sur un parcours en boucle de 13 km. Le départ sera donné à partir du site historique du Fort de Socoa dans la baie de Saint-Jean-de-Luz – Ciboure. Les participants traverseront les communes de Ciboure et d’Urrugne, découvrant un panorama exceptionnel de la Corniche Basque à Urrugne.

Le parcours comprend plus de 40 obstacles naturels et artificiels à franchir. Ceux-ci sont, pour en grande majorité, naturels et, bien entendu, totalement sécurisés. Et l’arrivée sera grandiose et inimitable dans l’Océan au pied du Fort de Socoa !

Le programme des 6 et 7 avril :

Samedi 6 avril

Les Offices de Tourisme de Ciboure et d’Urrugne, ainsi que « Terre & Côte Basques », proposent de nombreuses animations : visites guidées de la ville, découverte du territoire, randonnées pédestres accompagnées…

  • A 14h : Départ de la randonnée « Montagne & Océan » Belvédère sur l’Océan, d’une durée de 3h avec un guide-accompagnateur de montagne. RDV à l’Office de Tourisme d’Urrugne.

Inscription préalable dans les Offices de Tourisme et sur le site www.terreetcotebasques.com

  • Dans la nuit (l’heure de départ reste confidentielle !) : Départ d’« Istery Night », pour les amateurs de sensations fortes souhaitant vivre cette aventure la nuit.

Dimanche 7 avril

  • Départ d’« Istery Bask » : A partir de 8h30, et ensuite par vague toutes les 12 minutes.
  • Départ d’« Istery Kids », la course réservée aux enfants de 8 à 16 ans, à 16h sur la plage de Ciboure.

Tout le week-end, dans le village des partenaires situé au pied du Fort de Socoa, des producteurs locaux feront découvrir au public les spécialités gastronomiques et artisanales basques. De plus, l’association « Du Flocon à la Vague » proposera des animations et des jeux sur le thème de la valeur de l’eau. Le programme des animations est disponible sur le site www.istery.com

Comment s’inscrire ?

A ce jour, les organisateurs ont enregistré 1 800 inscriptions, dont 34% de femmes. 70% des inscriptions proviennent  de toutes les régions de France.

Les inscriptions sont ouvertes sur le site www.istery.com

Les participants pourront également s’inscrire directement sur place le 6 avril.

Les partenaires d’Istery Bask :

  • Territoire : Les villes d’Urrugne et de Ciboure,
  • Soutien de l’évènement : Terre & Côte Basques,
  • Organisation des animations : Offices de Tourisme de Ciboure et d’Urrugne,
  • Prescripteurs pour les offres d’hébergement : les 9 Offices de Tourisme, membres de l’association « Terre & Côte Basques »,
  • Hébergement : une vingtaine d’hébergeurs (hôtels, chambres d’hôtes, résidences de tourisme, campings…) propose des tarifs préférentiels pour les participants,

Réservations sur le site : http://www.terreetcotebasques.com/fr/page/reserver-votre-sejour-pour-l-istery-bask-2013

  • Restauration : une vingtaine de restaurants propose des menus spécifiques.

« Terre & Côte Basques » s’associe à Istery Bask :

« Terre & Côte Basques » a choisi de s’associer à Istery Bask pour plusieurs raisons : c’est un événement sportif et tonique qui met en valeur les atouts naturels du territoire. Il s’adresse aux familles, qui représentent une clientèle importante pour les  professionnels du tourisme locaux.  De plus, il est organisé par un acteur local qui prend en compte les préoccupations « développement durable ». C’est un évènement convivial en phase avec l’état d’esprit et l’amour de la fête propre au Pays Basque. Il propose un moment de détente en tout sécurité, une notion qui caractérise les sites touristiques du territoire (plages et sentiers de randonnées sécurisés).
Cet évènement est une véritable opportunité de faire découvrir aux participants, le territoire « Terre & Côte Basques – Pays de Saint-Jean-de-Luz- Hendaye » et les inciter à revenir !

A propos des organisateurs :

L’association Arch Event est très impliquée sur le territoire et possède de nombreuses expériences en matière d’organisation de courses pour sportifs confirmés ou non (Triathlon de Saint-Jean-de-Luz, Iron Bask, Course Odyssea, etc.).

Les organisateurs, tous sportifs, bénévoles et passionnés, entrent aujourd’hui dans la phase active de l’organisation, pour mettre en place une logistique sans faille dans le respect de toutes les réglementations, notamment en termes de sécurité.

L’engagement de l’association dans le développement durable est important en créant des partenariats sur l’événement avec les associations locales et les partenaires privés, en mesurant l’impact écologique et le tri sélectif des déchets, en encourageant le covoiturage depuis la ville de départ, mais également à partir des lieux d’hébergements sur le territoire, et en remettant à chaque participant à leur arrivée un objet recyclé et produit en France.

Les organisateurs qualifient ce nouvel évènement de territoire en quatre mots : « sportivité, convivialité, découverte et durabilité ».

L’antic annonce : Les Rencontres Numériques édition 2013 « coworking et télétravail » du 8 au 12 avril à Bidart (64)

L’antic annonce :
Les Rencontres Numériques Edition #2013 « Coworking et Télétravail » 
du 8 au 12 avril 2013 – Technopole Izarbel – Bidart (64)
 

La quatrième édition des Rencontres Numériques.

Les Rencontres Numériques  organisées chaque année par l’antic Pays Basque visent à réunir les acteurs impliqués dans l’aménagement de la ville pour les inciter à réfléchir sur l’intérêt du numérique dans la résolution de problématiques urbaines.

Pour cette quatrième édition, la thématique choisie est : « Coworking et Télétravail : mode d’emploi, bonnes pratiques, témoignages, outils numériques et cadre juridique ».

Cet évènement s’adresse aux élus, directeurs et chefs de services de collectivités territoriales, aux chefs d’entreprises, télétravailleurs, indépendants et libéraux susceptibles de coworker, ainsi qu’aux prestataires TIC.

Il alternera journées de formation,  des ateliers thématiques, des rencontres avec des télétravailleurs et des coworkeurs,  des témoignages et retours d’expériences ainsi que des échanges libres (le BarCamp).

Coworking au Pays Basque.

C’est en juillet 2012 que l’antic a ouvert le premier espace de coworking au Pays Basque, en collaboration avec l’association « Coworking Pays Basque ». Cet espace de bureau de 60 m² situé  sur la Technopole Izarbel à Bidart (64) accueille tous les jours des travailleurs indépendants, des télétravailleurs et porteurs de projet. Une vingtaine de personnes, télétravailleurs et coworkers, fréquentent ainsi, régulièrement ou de façon plus occasionnelle, l’espace de coworking de l’antic.

Un peu partout dans le monde, ces nouveaux espaces de travail voient le jour, portés par l’expansion des réseaux haut débit, des outils de l’internet mobile (portables, smartphones) ainsi que les solutions de l’informatique dans le nuage (cloud computing).

Ils répondent à l’apparition de nouvelles organisations du travail, plus flexibles et collaboratives, et aux nouveaux besoins qui en découlent.

Pour diminuer les déplacements domicile-travail, améliorer la qualité de vie et la productivité de leurs salariés, certaines entreprises favorisent ces nouveaux modes de travail dans des télécentres et autres lieux dédiés (appelés « tiers-lieux »).

Par ailleurs, de plus en plus de travailleurs indépendants – qu’ils soient développeurs, designers, blogueurs, architectes web ou consultants en marketing… – se retrouvent dans de nouveaux espaces de travail partagés ou coworking. Ces nouveaux lieux de travail leur permettent de sortir de la solitude et de l’isolement social car ils facilitent les échanges, la coopération et la créativité. Ils permettent également d’engendrer du travail collaboratif sur des principes de non-concurrence et d’agrégation ponctuelle de compétences.

Pour les collectivités territoriales, la création d’un télécentre ou d’un espace de coworking constitue un vecteur pour le maintien de l’activité sur le territoire, la création de nouvelles activités et contribue ainsi de façon globale à l’attractivité du territoire.

Témoignages de télétravailleurs et coworkers au Pays Basque.

Francis Milhau exerce une activité de freelance informatique avec un statut d’auto-entrepreneur. Il fréquente l’espace de coworking 2 ou 3 jours par semaine. « Les principaux avantages du coworking sont de renouer des liens sociaux et professionnels, ainsi que de m’apporter des affaires dans mon activité de freelance informatique ».

Franck Biérinx est agent commercial pour un grand groupe industriel allemand. Compte tenu de son activité impliquant de nombreux déplacements, il fréquente l’espace de coworking seulement une journée ou une demi-journée par semaine. « Le coworking apporte tout d’abord un rituel de travail qui s’avère important quand on travaille seul chez soi. Il facilite ensuite les échanges et la création de liens entre les personnes qui fréquentent ce type de lieu ».

Magali Chéchin est commerciale Export, salariée de la société European Sourcing (objets publicitaires et cadeaux d’affaires). Elle fréquente l’espace de coworking tous les jours  depuis novembre dernier, sauf quand elle est en déplacement. « Le coworking m’a permis de retrouver une vie professionnelle « normale », c’est-à-dire de sortir de chez moi le matin pour travailler et revenir le soir, sans associer mon appartement au travail. Cela permet aussi de renouer des liens sociaux et de tisser des contacts professionnels et personnels ».

Jean-Christophe Fauquenot est président de l’association Coworking Pays Basque et membre du collectif « Tiers Lieux en Aquitaine ». Il fréquente l’espace de coworking plusieurs fois par semaine en demi-journée. « Le coworking permet d’avoir une vie sociale, car ce n’est pas évident de travailler seul chez soi. L’espace permet de se retrouver pour travailler, échanger et partager collectivement, dans une ambiance très conviviale ».

Les temps forts des Rencontres Numériques 2013.

Lundi 8 avril

  • Journée de Formation : « Télétravail et collectivités : mode d’emploi ».

Formation dédiée aux  élus et agents des collectivités territoriales.

Formateur : Stéphane Chalier, Communauté de Communes de Murat.

Sur inscription préalable. 20 places disponibles.

Mardi 9 avril

  • Journée de Formation : « Travailler à distance : méthodes et comportements efficaces ».

Formation adaptée aux indépendants, TPE et télétravailleurs salariés.

Organisée par le collectif « Tiers Lieux, travailler autrement en Aquitaine », Coworking Pays Basque et l’antic, financée par l’ADEME et la Région Aquitaine.

Sur inscription préalable. 20 places disponibles.

Mercredi 10 avril

  • Matinée « Initiatives d’ici et d’ailleurs ».

Télécentres, espace de coworking, Cantines, bureaux d’affaires, FAB LAB, pépinières, club affaires etc. sont autant d’appellations désignant différents espaces de travail partagés et mutualisés. Afin de mieux comprendre leur positionnement, nous avons invité plusieurs gestionnaires représentant chacun de ces espaces à détailler leur vision du travail collaboratif.

Jeudi 11 avril

  • Petit déjeuner : « Sécurisation des données de l’entreprise à l’ère de la mobilité et du travail à distance » organisé en collaboration avec le Medef Pays Basque.

Public ciblé : les indépendants, micro structures et TPE.

  • Présentation flash de coworkeurs au Pays Basque suivie d’un co-piquenique.

Vendredi 12 avril

  • Matinée BarCamp (codébats et ateliers participatifs) « Coworking et Télétravail, quels impacts ? » suivie d’un co-piquenique.

Thèmes abordés : Nouveaux services en ligne favorisant le travail à distance, développement durable, impact environnemental, productivité, économies  financières, de recrutement, de management, impact social, solutions techniques, cadre juridique…

Le programme détaillé des Rencontres Numériques est disponible sur le site : www.antic-paysbasque.com

Informations pratiques :

  • Dates : du 8 au 12 avril 2013
  • Lieu : Pavillon Izarbel – Technopole Izarbel – 64210 Bidart
  • Accès gratuit sur inscription préalable sur le site www.antic-paysbasque.com et par tél. au 05 59 41 53 94.
  • Accès limité à 20 personnes pour les formations.
  • Accès libre à l’espace de coworking, tous les jours de 9h à 17h.

A propos de l’antic :

Constituée sous forme associative en mars 1999 à l’initiative de l’Agglomération Côte Basque – Adour, l’antic offre des compétences et des services dans le domaine du numérique. Elle s’adresse en particulier aux entreprises, aux collectivités locales et aux acteurs du Pays Basque qui désirent une aide, un conseil, un appui en matière de digital.

De ce fait, l’antic œuvre à la généralisation des usages des TIC sur le Pays Basque et apporte son soutien au développement des industries du numérique.

Installée sur la Technopole Izarbel (Bidart 64), elle est une plateforme d’innovation qui vise à  doter les acteurs du Pays Basque des clés de compréhension, d’appropriation et d’anticipation nécessaires, pour développer l’offre de services numériques qui permettra de stimuler et de valoriser l’innovation et donc de bâtir de véritables projets économiques. Elle participe aussi à l’élaboration d’une politique de développement cohérente et durable privilégiant les services numériques innovants portés par les acteurs TIC et les industries de la création d’Aquitaine. Elle organise depuis quatre ans les Rencontres Numériques afin de donner aux élus et cadres territoriaux les clés de compréhension et d’anticipation au déploiement des services urbains mobiles et innovants.